Financement des formations : Les 7 méthodes incontournables en France (mise à jour 2018)

Vous êtes prêt à entreprendre une formation professionnelle pour atteindre vos objectifs de carrière, mais ne savez pas comment financer votre projet? Ne vous inquiétez pas! Il existe plusieurs dispositifs et sources de financement pour les formations en France. Dans cet article, nous allons explorer 7 des principaux dispositifs disponibles pour le financement de la formation professionnelle et discuter des nouvelles règles qui s'appliquent aux demandeurs d'emploi ainsi qu'aux employeurs. Nous donnerons également des exemples concrets de personnes ayant bénéficié de ces dispositifs, ainsi que des conseils sur les critères d'éligibilité à chacun d'entre eux. Prêts à partir à l'aventure du financement formation ? Alors commençons !

Vous êtes prêt à entreprendre une formation professionnelle pour atteindre vos objectifs de carrière, mais ne savez pas comment financer votre projet? Ne vous inquiétez pas! Il existe plusieurs dispositifs et sources de financement pour les formations en France. Dans cet article, nous allons explorer 7 des principaux dispositifs disponibles pour le financement de la formation professionnelle et discuter des nouvelles règles qui s'appliquent aux demandeurs d'emploi ainsi qu'aux employeurs. Nous donnerons également des exemples concrets de personnes ayant bénéficié de ces dispositifs, ainsi que des conseils sur les critères d'éligibilité à chacun d'entre eux. Prêts à partir à l'aventure du financement formation ? Alors commençons !

Lire également : Formation spécialisée en SST : Guide essentiel pour agents et collectivités territoriales

Dispositifs de financement de la formation professionnelle en France

Il existe plusieurs dispositifs de financement de la formation professionnelle en France, chacun d'entre eux offrant des avantages et des conditions spécifiques. Les principaux dispositifs sont le Compte Personnel de Formation (CPF), les actions de formation financées par l'employeur, les actions financées par un organisme collecteur, les dispositifs d'aide aux salariés, les contributions des demandeurs d'emploi, les actions de formation financées par l'Etat et les dispositifs du CPF de transition professionnelle.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est un droit ouvert à tous les salariés et demandeurs d'emploi à partir de 16 ans et plus. Il permet d'accéder à des formations qualifiantes et certifiantes pour acquérir ou consolider des compétences utiles à l'évolution professionnelle.

En parallèle : Sécurité routière en entreprise : Formations efficaces avec Vanberg Prévention

Le CPF est alimenté chaque année par un crédit annuel dont le montant dépend du nombre d'heures travaillées l'année précédente. Les bénéficiaires peuvent utiliser ce crédit pour financer des formations réalisables en ligne ou en présentiel.

Actions de formation financées par l'employeur

Les employeurs peuvent financer directement certaines formations pour leurs salariés, notamment celles liées à l'activité professionnelle ou à la promotion interne. Ces formations peuvent être réalisées en interne ou auprès d’organismes externes agréés.

L’employeur doit prendre en charge tous les frais liés à la formation.

Actions financées par un organisme collecteur

Certaines entreprises peuvent bénéficier du financement partiel ou total des formations qu’elles proposent à leurs salariés grâce aux organismes collecteurs comme France Compétence ou Opcalia. Ces organismes collectent une contribution financière auprès des entreprises et redistribuent cette somme sous forme de subventions pour financer des projets de formation.

Dispositifs d'aide aux salariés

Certains salariés peuvent bénéficier d’une aide financière supplémentaire pour suivreune formation qualifiante grâce à des dispositifs spécifiques tels que le Congé Individuel de Formation (CIF) ou le Congé de Formation Professionnelle (CFP). Ces dispositifs permettent aux salariés d’accéder à des formations qualifiantes sans perdre leur salaire et en bénéficiant parfois d’une prise en charge partielle des frais liés à la formation.

Contributions des demandeurs d'emploi

Les demandeurs d'emploi peuvent bénéficier du financement de leur formation grâce au Fonds pour l'Insertion des Demandeurs d'Emploi (FIDE) alimenté par une contribution financière des entreprises dont le nombre de salariés dépasse un certain seuil. Les demandeurs d'emploi peuvent utiliser cette contribution pour financer des formations qualifiantes répondant à leurs besoins professionnels.

Actions de formation financées par l'Etat

L’Etat offre également plusieurs dispositifs tels que le Plan de Développement des Compétences (PDC), permettant aux entreprises de bénéficier d’une aide financière pour formerleurs salariés. L’Etat prend également en charge une partie du coût pédagogique des formations proposées par les organismes agréés.

CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle est destiné aux salariés qui souhaitent changer de métier ou acquérir une nouvelle qualification. Il permet d'accéder à une formation qualifiante et d'obtenir un titre reconnu par l’Etat.

Les bénéficiaires peuvent bénéficier d’un financement supplémentaire pour suivre cette formation qualifiante.

Nouveaux outils et droits en matière de formation

La loi relative à la formation professionnelle et à l'emploi, promulguée en 2018, a instauré plusieurs nouveaux outils et droits en matière de formation. Ces outils visent à encourager les employeurs à former leurs salariés et à faciliter l'accès à la formation pour tous.

Taxe d'apprentissage et CPF

La loi a instauré une taxe d'apprentissage obligatoire pour les entreprises dont le nombre de salariés dépasse un certain seuil. Cette taxe doit être reversée aux organismes collecteurs qui redistribueront ensuite cette somme sous forme de subventions pour financer des projets de formation.

Les entreprises peuvent également utiliser cette taxe pour alimenter le CPF de leurs salariés.

Loi relative à la formation professionnelle et à l'emploi

La loi a instauré plusieurs nouvelles règles en matière de formation professionnelle, notamment l’obligation pour les employeurs d’informer leurs salariés sur leurs droits en matière de formation et de leur fournir un accompagnement personnalisé. Elle a également instauré un nouveau type de contrat de travail à durée déterminée (CDD) destiné aux salariés qui souhaitent suivre une formation qualifiante.

Nouveaux contrats de travail à durée déterminée

Les salariés qui souhaitent suivre une formation qualifiante peuvent bénéficier d’un contrat de travail à durée déterminée pour accéder à des formations qualifiantes. Ce contrat permet aux salariés d’accéder à des formations qualifiantes sans perdre leur salaire et en bénéficiant parfois d’une prise en charge partielle des frais liés à la formation.

La loi a instauré plusieurs nouvelles règles pour les employeurs et les salariés en matière de formation professionnelle. Les employeurs doivent informer leurs salariés sur leurs droits en matière de formation et leur fournir un accompagnement personnalisé. Les salariés ont quant à eux le droit d'accéder à des formations qualifiantes sans perdre leur salaire.

Cadre juridique des actions de formation

Le cadre juridique des actions de formation est régi par la loi du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel. Cette loi fixe les conditions générales du contrat de formation, notamment l'obligation pour l'employeur d'informer ses salariés sur leurs droits en matière de formation et sur les sanctions encourues en cas de manquement à ces conditions.

Elle prévoit également la possibilité pour l'employeur ou lesalarié de recourir à un contrat spécifique pour organiser une action de formation, ainsi que la responsabilité des employeurs et des salariés vis-à-vis des actions mises en place.

Dispositifs de financement de la formation professionnelle en France

En France, plusieurs dispositifs de financement de la formation professionnelle sont disponibles. Chacun d'entre eux offre des avantages et des conditions spécifiques.

  • Compte Personnel de Formation (CPF)
  • Actions de formation financées par l'employeur
  • Actions financées par un organisme collecteur
  • Dispositifs d'aide aux salariés
  • Contributions des demandeurs d'emploi
  • Actions de formation financées par l'Etat
  • CPF de transition professionnelle

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est un droit ouvert à tous les salariés etdemandeurs d'emploi âgés de 16 ans et plus. Il permet d'accéder à des formations qualifiantes et certifiantes pour acquérir ou consolider des compétences utiles à l'évolution professionnelle.

Le CPF est alimenté chaque année par un crédit annuel dont le montant dépend du nombre d'heures travaillées l'année précédente. Les bénéficiaires peuvent utiliser ce crédit pour financer des formations réalisables en ligne ou en présentiel.

Actions de formation financées par l'employeur

Les employeurs peuvent financer directement certaines formations pour leurs salariés, notamment celles liées à l'activité professionnelle ou à la promotion interne. Ces formations peuvent être réalisées en interne ou auprès d’organismes externes agréés.